Alex Pachulski Un site utilisant WordPress
Retour à la page d'accueil

Le talent de bien communiquer !

Young woman telling secret to shocked man while standing on vibrant yellow background together

Je suis Mathieu Pawlak, Chef de Projet RH et Manager du Pôle Configuration de Talentsoft. Les Consultants Fonctionnels de mon équipe paramètrent et personnalisent les applications des clients pour qu’elles correspondent à leurs besoins. Nous le faisons à partir des spécifications que nous communiquent les Chefs de Projet de Talentsoft. La qualité de la communication est donc un critère de réussite au quotidien !

Le contexte :

« Le client veut un logiciel de gestion des compétences en mode SaaS.
– Il paraît que le client veut un progiciel de gestion des sciences de la masse.
– Julien m’a dit que le client est un pro du ciel, et qu’il écrit des stances sur Mars… ?!?! »

Intervenants pluriels, échanges nombreux, animation et coordination… Comment les acteurs d’un projet communiquent-ils entre eux pour ne pas tomber dans le piège de l’incompréhension ? Et comment fait-on chez Talentsoft pour instaurer une bonne communication entre les acteurs afin de faire naître et vivre chaque projet RH ? Voici un bref focus sur nos méthodes de transmission de l’information.

Comment faciliter la circulation de l’information ?

Le choix d’une Organisation très intégrée favorise l’échange rapide et direct, à condition d’animer cette Organisation ! La pluralité des missions du projet amène à mobiliser des acteurs aux expertises très différentes. Il serait, en effet, illusoire de constituer une équipe dans laquelle tous les membres seraient polyvalents. On imagine difficilement un développeur lancer un plan stratégique de GPEC, ni un DRH s’attaquer au développement d’une nouvelle fonctionnalité applicative !

C’est pourquoi, « La gestion de projet organise la convergence d’expertises professionnelles différentes et complémentaires les unes des autres en construisant la relation entre des métiers pointus […] »1. C’est bien de cela qu’il s’agit : construire la relation !

Au-delà des facteurs géographiques (comme installer les équipes sur un même site), ou des NTIC (comme la visioconférence et les présentations powerpoint), qui sont bien sûr indispensables, il faut avant tout une véritable animation du groupe. Développer une relation de proximité, se rendre disponible, organiser le rapprochement des différents acteurs, voilà un talent qui touche à la relation humaine, et qui sera décisif. Il faut donc jouer un rôle de médiateur pour que les échanges fusent et que le projet avance grâce à une bonne communication.

Comment s’assurer de la qualité de la communication et de la bonne compréhension du destinataire ?

Voici quelques bonnes pratiques que j’ai pu constater dans la chefferie de projet et le management d’équipe. Contextualiser et responsabiliser afin de donner du sens au travail de chacun. A force de se focaliser sur le processus et les outils utilisés, on en oublie parfois d’expliquer dans quel contexte s’inscrit une action, et quel est son but. Dans le monde professionnel, comme dans la vie de tous les jours, il est nécessaire de rappeler pourquoi l’on fait ceci plutôt que cela. Ce qui peut paraître évident pour une personne, ne l’est pas forcément pour une autre.

De plus, il est primordial de s’accorder sur un langage commun et un lexique partagé. Le talent ici consiste à s’adapter à son interlocuteur pour bien choisir quelles sont les informations à transmettre, et la forme de la communication. Les qualités d’écoute, d’attention et de compréhension de l’autre, sont la clé d’un altruisme capital pour assurer le bon niveau de communication. Savoir adopter le bon niveau d’échange permet aussi d’affirmer sa position. Dans les faits, on constate rapidement que « le charisme d’un chef de projet n’est rien s’il ne s’appuie pas sur  une explicitation des enjeux et des risques associés à sa mission » 2.

En conclusion et pour aller plus loin

De la phase de vente à la vie du projet, les talents s’expriment pour assurer la meilleure communication entre les acteurs. Etre capable de construire la bonne relation et s’adapter à son interlocuteur sont des qualités fondamentales dans la gestion projet… mais pas les seules. Quelles que soient les compétences de communication de chacun, il y aura toujours une part d’interprétation dans les échanges, cela est inhérent à la condition humaine. Cependant, laisser place à l’interprétation et à la créativité des acteurs s’avère souvent une réussite. Cela requiert un autre talent : celui de savoir faire confiance !!

Sources :

  1. 2001, Management de projet et gestion des ressources humaines, Gilles Garel, Vincent Giard, & Christophe Midler
  2. Formation et apprentissage collectif dans les entreprises : une expérience dans le domaine du management de projet, T. Boudes, F. Charue-Duboc, C. Midler. Article publié dans la revue Gestion, automne 1997, volume 22, n°3, Montréal.

Les dernières publications