Alex Pachulski Un site utilisant WordPress
Retour à la page d'accueil

Courage et sincérité : les racines du talent management ?

man walking beside graffiti wall saying courage

La 5ème Semaine des Talents s’achève avec ce billet. Je tiens à remercier très chaleureusement mes collaborateurs qui ont, avec toute leur fraîcheur et spontanéité, proposé des articles aussi différents que cohérents ! Si chaque auteur a développé ses idées avec son propre style, deux gimmick sont revenus tout au long de la semaine.

Le courage

Pour être talentueux, il faut oser ! Telle est l’incantation proposée aux collaborateurs de l’entreprise. Il s’agit pour ces derniers d’oser se frotter à des missions qui peuvent paraître surdimensionnées ; oser partager ses connaissances en développant un sujet auprès de ses pairs ; avoir le courage de se battre pour développer des compétences qui ne s’acquièrent qu’à force de travail et d’expérience.

Il s’agit aussi d’oser exprimer ses envies, tout simplement, puisque la motivation reste un incontestable levier de performance.

Bien sûr, cela fait maintenant quelques années que l’on peut lire ou entendre parler de l’indispensable implication des collaborateurs dans la gestion de leur propre carrière. Mais c’est encore meilleur quand ce discours est tenu par les collaborateurs eux-mêmes et pas par des RH !

La sincérité

L’incantation proposée aux managers est la suivante : soyez authentiques, sincères ! D’une certaine façon, cela est tout à fait logique : si les collaborateurs s’impliquent, donnent d’eux-mêmes et osent se jeter dans l’inconnu, le moins que l’on puisse attendre des managers est qu’ils fassent de même… à leur manière.

Les collaborateurs attendent des managers qu’ils leur disent les choses comme ils les pensent. Si un manager considère que le risque est trop grand de mettre un développeur sur un projet, il doit lui dire tel quel. Il est en revanche de son devoir de tracer le chemin qui permettra un jour à son collaborateur de satisfaire ses attentes. Mais si savoir dire non est un gage de sincérité, cela demande aussi du courage.

La sincérité doit également s’exprimer dans les relations établies avec ses collaborateurs. On le sait bien : on rejoint une entreprise, mais quitte souvent un manager. Les collaborateurs attendent de développer une relation particulière avec leur manager, authentique, une relation placée sous le signe de la confiance, du développement, du respect et de la transparence.

Si un manager ne connaît pas la réponse à une question posée il doit le dire simplement. S’il a des reproches à faire à son collaborateur, il se doit de lui dire. S’il connaît les difficultés que s’apprête à connaître l’entreprise, il doit les partager. C’est en agissant de la sorte que le manager témoigne du respect à ceux qui l’entoure. 

On le sait bien, la révélation et l’expression des talents est éminemment contextuelle. Evoluer dans un environnement prônant ces deux valeurs que sont le courage et la sincérité n’est donc pas un luxe mais une absolue nécessité pour toute entreprise qui souhaite être durablement performante. CQFD 😉

Les dernières publications