Alex Pachulski Un site utilisant WordPress
Retour à la page d'accueil

Le jour où j’ai été recruté sur un jeu vidéo

two person using corded controllers

Aujourd’hui en poste en tant que Content & Social Media Manager depuis 2 ans, j’ai été recruté d’une manière peu commune. J’ai en effet décroché mon entretien de recrutement entre deux parties de jeu vidéo…

Un projet perso pour commencer…

En mars 2014 je quittais mon poste de Community Manager chez Quintonic, le 1er site communautaire dédié aux 50 ans et plus. En poste depuis 2 ans je souhaitais me consacrer à l’une de mes passions : le jeu vidéo. Gonflé, me direz-vous…

L’e-sport (sport électronique), prenait son envol et je voulais tenter l’aventure. Pas en tant que joueur mais en tant qu’animateur et commentateur, un « streamer » comme cela s’appelle dans l’univers du jeu vidéo.

nico-1

Lancement de ma WebTV !

Je montais alors ma WebTV : twitch.tv/rachtv que j’animais de 10h à 18h tous les jours en jouant à différents jeux : League of Legends, Hearthstone, et quelques jeux indépendants. Ma communauté de spectateurs, « viewers », augmentait au fil des semaines, notamment car je partageais conseils et points de vue avec ma communauté. En effet, l’interactivité entre le streamer et les viewers est très forte grâce au chat en temps réel ce qui permet de répondre aux questions en direct.

Mon recrutement

Cela faisait plusieurs mois que je streamais et la lassitude commençait à pointer le bout de son nez… C’est une activité assez usante (cela demande beaucoup de concentration et d’énergie de jouer et expliquer ses actions en même temps) et le besoin d’un retour à une vie « normale » se faisait sentir. Je me mis donc à rechercher un poste dans mon domaine : le marketing digital.

Lors de plusieurs de mes streams, je sympathisais avec un de mes viewers : « Narboni » (de son vrai nom, Adrien !). Nous nous sommes ajoutés comme « amis » sur le jeu et avons joué de nombreuses parties ensemble.

Au cours d’une discussion, il me demanda ce que je faisais dans la vie, ce à quoi je répondis que j’étais en recherche de poste dans le marketing. Il me demanda alors de lui passer mon CV, ce qui est assez inhabituel dans le chat d’un jeu vidéo ! CV qu’il me promis de transmettre au plus vite au service marketing de son entreprise.

2 semaines plus tard je passais mon entretien de recrutement, et une semaine après je commençais mon nouvel emploi en tant que Content & Social Media Manager.

nico-2

I did it!

L’entreprise qui m’a recruté donne sa chance aux profils atypiques et aux parcours sinueux. L’expérience et les compétences que l’on peut acquérir aux cours de nos parcours professionnels et personnels sont fortement valorisées ! Par exemple, grâce aux streams, je suis monté en compétences sur du montage vidéo, du graphisme (pour l’habillage de mes scènes de stream) etc… J’utilise aujourd’hui ces compétences tous les jours dans mes missions quotidiennes, même si ce n’était pas dans les prérequis de mon poste lors de mon recrutement. Lorsque vous avez une idée ou qu’un projet vous intéresse, on vous laisse l’opportunité de le mener à bien, on vous encourage même !

Deux nouveaux défis à relever pour les RH

Ce processus de recrutement met en lumière deux nouveaux défis pour les RH. En effet, aujourd’hui tous les collaborateurs sont sourceurs et prescripteurs pour leur entreprise.

De nombreux employés sourcent “passivement” de nouveaux profils parmi leur famille, leurs amis ou leurs connaissances. Ce sourcing s’effectue majoritairement de manière informelle autour d’un dîner, d’un verre ou lors d’une activité totalement déconnectée du monde de l’entreprise. Les RH doivent donc s’assurer que tous ces profils sourcés et potentiellement intéressants remontent dans leurs dossiers pour qu’ils soient exploités. Ils doivent donc se re-connecter avec leurs employés afin de ne pas manquer un talent clé. Le recrutement est voué à avoir lieu de plus en plus “IRL”, en dehors du cadre professionnel.

Le deuxième défi des RH concerne ce que ces nouveaux sourceurs disent de l’entreprise. Les collaborateurs sont des prescripteurs, alors si vous voulez donner envie à de nouveaux talents de vous rejoindre commencez par contenter ceux déjà présents. Ils se chargeront eux-mêmes de dire à quel point travailler dans votre entreprise est absolument génial. C’est pourquoi les RH doivent relever le défi de la “Working Experience”. À poste et rémunération égaux qu’est-ce qui vous différencie ? L’expérience de travail offerte aux collaborateurs. Il s’agit ici de nouvelles manières de travailler, de s’organiser ou d’interagir. Cela peut passer par une organisation des bureaux moins cloisonnée qui incite à collaborer ou encore un management plus horizontal qui donne plus de responsabilités à chacun. Le plus simple est parfois de demander directement aux collaborateurs ce qu’ils veulent ou souhaitent améliorer.

La “working experience” est donc la clé de voûte du recrutement d’aujourd’hui et de demain. C’est cette expérience de travail inédite qui donne envie à vos collaborateurs d’en parler autour d’eux et, bien sûr, à de nouveaux talents de vous rejoindre.

Nicolas Drain

Les dernières publications