Alex Pachulski Un site utilisant WordPress
Retour à la page d'accueil

Recruter un (bon) développeur : le parcours du combattant ?

man jumping between two rocks

Bonjour à tous, je suis Bastien Aublet, Développeur informatique de l’équipe R&D chez Talentsoft.

« 65% des employeurs estiment qu’il y a une pénurie de compétences »

C’est bien connu, les besoins en développeurs dépassent largement la disponibilité de ces derniers. Pour ma part, avec un profil Viadeo sommairement rempli, je reçois tout de même au moins une proposition par semaine. Cependant, la 2nd partie de la citation était « alors que 26 000 informaticiens étaient sans emploi en 2011 ». Cela montre que la demande est bien existante, mais que les recruteurs cherchent avant tout des perles. Vous savez, cette pépite, cette pièce rare ? Celle qui est motivée, compétente et, pourquoi pas, talentueuse !

Alors, comment dénicher cette perle ?

Le mot d’ordre, c’est clairement :

« Exposez-vous sur internet, montrez ce que vous avez fait, ce que vous avez créé. » 

Vos futurs candidats sont prévenus : pour faire partie de l’élite, il faut briller, et pour cela, le net regorge d’idée.

GitHub

Récemment, GitHub a fait parler de lui, en sortant le GitHubResume. Pour définir le contexte, GitHub est une plateforme d’échange qui permet de déposer le code de ses applications, dans le but de travailler en collaboration.

GitHubResume permet de générer un CV à partir de l’ensemble des contributions de l’utilisateur. Cela permet de faire ressortir les langages sur lesquels l’utilisateur est vraiment compétent, et d’assurer au recruteur qu’il est au fait de la gestion de projet, gestion des sources…  Toutes ces choses indispensables trop peu souvent vues en cours.

Mais surtout, ça indique que cette personne est un passionné, qui prend sur son temps libre pour travailler sur des projets qui lui tiennent à cœur. Cette personne est aussi certainement ouverte aux autres, ouverte à la critique, sûre d’elle… et parle un anglais au moins technique. Le candidat idéal en somme.

Et ailleurs ?

Ce genre de personne se retrouve aussi dans les « Coding session ». Ce sont des séances de travail sur des projets personnels, en groupe, en dehors des horaires habituels de travail (nous sommes plus sur un créneau de 18h à 8h).

«Depuis un an, le phénomène « co-working » prend de l’ampleur en France. » nous informe La Cantine, un spécialiste de ces évènements en région parisienne. Cependant, pour arriver à trouver nos pépites dans ce genre d’endroit, il faut miser sur la cooptation plutôt qu’un démarchage direct.

Et nous, recruteurs ?

Pour attirer ces personnes, il faut s’assurer de ne pas faire de fausse note dans les offres d’embauches publiées. Nos perles rares recherchent des sociétés où elles seront entourées de personnes compétentes, au moins autant qu’elles. L’offre d’emploi est la vitrine de l’entreprise pour futurs candidats.

Nombres d’annonces comportent des petites coquilles qui décrédibilisent directement la société. Je pense par exemple à une annonce d’une entreprise qui souhaitait recruter un expert dans une technologie. Pour être sûr d’avoir une personne compétente, elle demande à celui-ci d’avoir 10 ans d’expérience … alors que la technologie datait de 2008 !

Si je peux me permettre un conseil : faire relire vos propositions d’annonce à une personne technique vous évitera ce genre de petit souci 🙂

Comme nous l’avons vu au début, les développeurs ont le choix de l’entreprise qui les accueillera et ils vont en profiter. Avant de leurs proposer monts et merveilles, avoir une annonce attractive permet déjà de changer la donne.

« Aujourd’hui c’est la mission et le sens de ce qu’ils font [qui les motivent], au-delà du salaire ou du temps de transport » 

Votre annonce devra donc insister sur ces points-là. Pour ma part, je rajouterais la technologie du projet. En plus de parler des langages nécessaires, parler des Framework utilisés, des outils… ces petits plus qui font la différence ! Attention à ne pas demander au candidat d’être expert sur tout, sinon vous êtes sûr de tomber sur des personnes qui ne le seront pas : nos perles auront déjà fui!

Le job-board a aussi son importance, comme RemixJob pour le monde du web, car c’est là où iront voir ceux que l’on recherche.

Une fois recruté, encore faut-il le garder… mais c’est un autre challenge ! Pour cela, je vous renvoie à l’article précédent.

Les dernières publications